Hommage à Ol Doynio Lengaï
par Dominique Chrisman

Tout le jour, la terre pleura.

Toute la nuit, la terre saigna.
Et ces larmes et ce sang
Durcis et figés
Ont érigé
Pour la terre de vaillants
Pénitents
Blancs et sablés
Gardiens du cratère.

 Alors il advint que la Terre
Toussa, éructa, gronda.
Un gardien agenouillé s’ébroua,
Puis un autre secoua sa chevelure,
Un à un les pénitents encapuchonnés
Entrèrent en transes.

 Une danse chaude et sulfureuse
Réveillait le charme des Dieux.
Et puis il s’habilla
De sa peau d’éléphant,
D’une girafe
Se fit une écharpe,
A ses doigts
Mit ses bagues d’émeraude,
Et nous ayant ainsi entr’ouvert
Son mystère,
Il se blottit bientôt
Dans les blancs replis
De sa couverture poudrée.

Les nuages surpris filaient
En voiles légers et frissonnants.
Tantôt l’un succombait au sortilège
Et s’enroulait, s’enroulait,
Pris au piège
Caressant
Du pénitent d’argent.

 Le volcan se mit à jouer
Une étrange partition
Venue du fond des âges,
Ecrite
En creux et en souffles,
En soupirs et en cris,
En babillements,
En grésillements,
En crépitements,
En jaillissements,
En sourdes explosions,
En silences,
En chuchotements.


Poëmes de volcans :


Lengaii

Les volcans et le monde du volcanisme : Voyages volcaniques ; Histoires de volcans et d'éruptions ;
 Volcans et volcanisme ; S'informer sur les volcans ; Volcans : peintures ;
Poëmes de volcans ; L'Association Volcanologique Européenne ; Publications LAVE

[ Plan du site ] Accueil ]