Avril (et juillet 1983) : face Sud


" Le 26 mars, une crise sismique se déclenche et une odeur d'hydrogène sulfuré se répand aux alentours des Monti Silvestri, sur le flanc Sud de l'Etna. Le 27 mars, vers 8 heures du matin, une fissure Nord-Nord-Est/Sud-Sud-Ouest, longue de 750 m, s'ouvre entre 2 450 m et 2 250 m, à 4 km au Sud du cratère central, entre la fissure éruptive de 1910 et la Montagnola. Plusieurs coulées sont émises vers le Sud ; une petite activité explosive se manifeste le long de la fissure. Le 28 au soir, les coulées ont déjà coupé une route et englouti plusieurs bâtiments. Le 1er avril, de vigoureuses émissions de gaz et de cendres créent 2 cratères d'explosion en amont de la fissure, vers 2 700 m d'altitude. Le 3, la coulée principale a atteint la cote 1 450 m, une trentaine de hornitos se sont construits sur la fissure éruptive. En amont, dans le même alignement, des fissures ouvertes (qui n'ont pas émis de lave), remontent jusqu'au cratère central ; l'une d'elles a presque coupé en deux le piccolo Rifugio. Fin avril, la coulée principale s'étend sur 6 km, le front se situant à 1 100 m d'altitude, la surface recouverte de lave estimée à 4 km carrés, son volume à 40 millions de mètres cubes. Elle a partiellement détruit un téléphérique, menacé le refuge Sapienza, englouti les restaurants de la Cantoniera, des hôtels et de nombreuses maisons.
    En raison du risque d'autres destructions, une tentative de détournement de la coulée est faite : le 14 mai, à 4h09 du matin, des artificiers font exploser 390 kg de dynamite à 2 100 m d'altitude. Une brèche est ouverte sur le flanc de la coulée, 20 % de la coulée est déviée et canalisée dans un chenal artificiel. Plus bas, sur les pentes, des bulldozers et des camions travaillent jour et nuit à la construction d'énormes digues de scories et de cendres ; plus de 750 millions de mètres cubes ont ainsi été déplacés en 50 jours.
    L'extrusion lente de lave se poursuit pendant plusieurs mois. Le 8 août, les laves ont recouvert 6 km carrés, elles se sont accumulé sur plus de 80 m d'épaisseur à l'Est du refuge Sapienza et leur volume est estimé entre 80 et 100 millions de mètres cubes".
 Guide des volcans d'Europe et des Canaries ; édition Delachaux et Niestle.

Ouverture de la fissure active (avril 1983)


Amont de la fissure éruptive, premières heures de l'éruption, sous le Piccolo Rifugio.

Activité explosive (avril 1983)

Activité effusive (avril 1983)

De jour


La coulée contourne Sapienza et l'hôtel Corsaro, mais la Cantoniera est engloutie.

De nuit


Catane, en arrière plan.

Hornitos (avril 1983)


Hornitos au milieu de la fissure éruptive.

Hornitos (juillet 1983)




3 mois plus tard ; dans la gueule de cet hornito.

Etna 1984
Un an plus tard, au même endroit...


Eruptions et observations sur place : d'avril 1983 à août 2011
 
Avril et juillet 1983 ; Juillet1984 ; Avril 1985 ; Juillet 1992 ; Juillet 1994 ; Juillet 1996 ; Mai 1997 ; Juillet 1997 ;
 Juillet 1998 ; Juillet 1999 ; Juillet 2000 ; 2 / 4 Juillet 2001(avant paroxysme) ; 5 juillet 2001 (paroxysme) ;  28 juillet 2001 ;
  31 juillet au 3 août 2001 ;
 Juillet 2002 ; Août 2003 ; Juillet 2004 ; Octobre 2004 ; Juillet 2006 ; 28 octobre/2 novembre 2006 ;
Août 2007 ; Mai 2008 ;
Juillet 2008 ; Juillet 2011 ; Août 2011 : paroxysme du 12 août ; paroxysme du 20 août

Lieux et centres d'intérêt


Face sud
(Cônes 2002, Laghetto, Silvestri)

Face Nord


Voyages volcaniques personnels : Europe : Italie : Etna


[ Plan du site ]
[ Index des volcans de ce site ] Accueil ]