Grottes ou plutôt tunnels de lave de l'Etna

Face Sud

Grotte Tre Livelli


Au bout de quelques mètres, un cable empêche de tomber dans un trou de 2 mètres.

Grotte Cassone


Au bord même de la route, sur le rebord gauche (en montant) du premier franc virage après le "Pian del Vescovo"
un magnifique tunnel de lave, dont il faut dépasser l'entrée pour en découvrir les merveilles.


Un tunnel de lave assez vaste pour que l'on puisse s'y déplacer debout ; image : Patrick Barois.


Des gouttes de lave, témoins de la chaleur qui y régnait, sur le plafond du tunnel de lave ; images : Patrick Barois.


De minuscules gouttes d'eau constellent les parois du tunnel de lave ; images : Patrick Barois.


Le fond du tunnel de lave ; image : Patrick Barois.

Face Ouest

Grotte de Gelo


De la lumière à la glace.


L'extérieur en un reflet glacé.


Avec une dizaine de mètres de corde fixée à un piton, et une main courante, on descend au fond de cette glacière.


Au fond de la grotte, un oratoire.


Cette grotte est un véritable mythe pour les randonneurs et spéléos siciliens ; en effet, c'est une "glaciaire", qui contient un petit glacier permanent.
    Pour la découvrir, il faut partir de la grotte de Lamponi et monter vers le Nord, pendant une heure et demi à travers essentiellement la coulée de 1614-1624, en suivant un chemin balisé de cairns, de peinture blanche et de numéros tracés (60 au départ du sentier, 1 à la grotte). Cet itinéraire, s'il ne présente pas de dangers effectifs, ne doit pas être emprunté si l'on est seul, ou par temps de brouillard car l'on peut facilement se perdre.

* Informations complémentaires sur cette grotte.


Grotte de Lamponi


Les "fenêtres" de la grotte volcanique de Lamponi ; à remarquer le plafond constellé de gouttes de lave, et les "banquettes" sur les flancs de la coulée, témoins du niveau de la lave.
Cette cavité lavique est l'une des plus belles et la plus longue à ce jour de l'Etna (environ 700 mètres de développement).
    Sans matériel, mis à part une lampe, il est possible de descendre dans la première entrée, la voûte s'étant effondrée. On découvre alors deux branches. La branche aval, moins intéressante, longue de 300 m environ, sans aucune ouverture, aboutit à une immense salle, vaste chaos titanesque de blocs qui sont tombés du plafond et qui parsèment aussi toute cette partie de la grotte.
La branche amont est plus longue et surtout très agréable car les effondrements sont moins importants et la lumière du jour crève les ténèbres par trois lucarnes, parfois très importantes. Les bonnes conditions d'observation permettent de voir que ce tunnel de lave est de forme quasi-circulaire, avec quelques banquettes sur les côtés qui témoignent des différents niveaux de la lave lorsqu'elle était dans cette conduite naturelle.

* Informations complémentaires sur cette grotte.

Grotte du Monte Nunziata (le long de la "forestale")


Dans un tunnel de lave...


Eruptions et observations sur place : d'avril 1983 à août 2011
 
Avril et juillet 1983 ; Juillet1984 ; Avril 1985 ; Juillet 1992 ; Juillet 1994 ; Juillet 1996 ; Mai 1997 ; Juillet 1997 ;
 Juillet 1998 ; Juillet 1999 ; Juillet 2000 ; 2 / 4 Juillet 2001(avant paroxysme) ; 5 juillet 2001 (paroxysme) ;  28 juillet 2001 ;
  31 juillet au 3 août 2001 ;
 Juillet 2002 ; Août 2003 ; Juillet 2004 ; Octobre 2004 ; Juillet 2006 ; 28 octobre/2 novembre 2006 ;
Août 2007 ; Mai 2008 ;
Juillet 2008 ; Juillet 2011 ; Août 2011 : paroxysme du 12 août ; paroxysme du 20 août

Lieux et centres d'intérêt


Face sud
(Cônes 2002, Laghetto, Silvestri)

Grottes de l'Etna (Gelo, Lamponi, Cassone, Tre Livelli, Monte Nunziata)

Face Nord


Voyages volcaniques personnels : Europe : Italie : Etna


[ Plan du site ]
[ Index des volcans de ce site ] Accueil ]