Lac de lave du Marum (Ambrym) (1995)

Le Marum étonne d’abord par ses dimensions colossales : 2 km de longueur pour 1 km de largeur. Il se présente comme un gigantesque escalier : d’Ouest en Est, on compte 4 terrasses plus ou moins larges, séparées par des ressauts infranchissables. En contrebas de la dernière, un puits où se situe le  lac de lave, que l’on peut estimer à environ 120 m de long pour 60 m de large.
A le voir, 200 mètres sous nos pieds, deux choses étourdissent : le formidable bruit continu, comparable à celui d’une mer en furie qui se briserait contre une jetée, ressac amplifié par l’écho et qui toutes les deux minutes s’accentue comme si la tempête se déchaînait ; le brassage permanent de l’ensemble du lac, qui sous la montée des gaz, se gonfle en prodigieuses bulles de lave projetant d’énormes lambeaux à des dizaines de mètres de distance et de hauteur. Lorsque l’activité se fait plus intense encore, c’est l’ensemble du lac qui est projeté dans les airs, bombes et lambeaux s’écrasant sur la terrasse qui, sous les coups de boutoir, s’effondre partiellement pour se reformer.
  La nuit, la vue sur le lac même n’est qu’épisodique (en raison de la vapeur d’eau remplissant le cratère) et seul reste visible un gigantesque panache allant de l’or vif à l’orange. Le jour, le vent ayant chassé gaz et vapeur d’eau, le Marum apparaît dans toute sa grandeur : contrairement aux activités stromboliennes, le spectacle est bien plus beau que de nuit.
  Hypnotisés par l’activité flamboyante du lac de lave, les heures passent comme l’éclair.
Les meilleurs points d’observation se situent en plusieurs endroits de la crête-même sur laquelle on débouche, sur celle d’en face dans une échancrure et depuis une terrasse à laquelle on accède en poursuivant cette crête par une descente délicate.

 

En 1995, le tourisme sur cette île volcanique, puisqu’elle compte à elle seule deux lacs de lave (sur les 5 ou 6 existant au monde), n’est encore qu’embryonnaire, environ 100 touristes par an...
    L’accès se fait classiquement par l’aéroport de Craig Cove desservi par la compagnie Vanair à partir de Port-Vila, la capitale du Vanuatu (trois fois par semaine) ou de Santo (deux fois par semaine). Pour 350 FF de plus, il nous a été possible d’affrèter un avion de l’Air club du Vanuatu et de nous poser dans la caldeira d’Ambrym après avoir survolé les cratères ! Pour cela, nous avons contacté directement l’Air-club, situé à deux pas de l’aéroport international en sachant qu’ils rendent service à ceux qui les sollicitent mais ne sont pas à leur service ; seuls deux pilotes sont habilités à réaliser cette formule, le voyage se faisant à bord d’un Cessna de 3 ou 6 places.
   
En 2003, dans tous les cas, il est nécessaire d’établir un contact avec le chef du village de Lalinda, qui est détenteur d’un accès aux volcans, et de prendre des guides porteurs (tarifs d'août 2002 : 3 000 Vatus -22 euros- par jour) - ne serait-ce que pour le retour sur la côte à travers la jungle, infaisable seul et obligatoire car si un petit Cessna peut débarquer des passagers, la plaine de cendres ne permet pas un décollage. Il faut ajouter un droit d'accès de 1 000 Vatus (8 euros), un droit de séjour dans la caldeira de 500 Vatus (4 euros) par nuit. Pour le retour à Craig Cove, le taxi communautaire de Lalinda coûte 2 000 Vatus (15 euros).
    Il faut arriver avec ses provisions, la boutique coopérative de Lalinda n’offrant, hors quelques légumes et noix de coco, que des boîtes de poisson et des biscuits aussi secs qu’indigestes. Par contre, une source se situe à 20 minutes environ du camping établi dans la petite zone forestière de la caldeira, à la sortie du sentier d’accès. Sans compter l'eau de pluie qui ne manque pas vraiment...


Pour se voir raconter le Marum : "Histoires de volcans et d'éruptions : le Marum"

Vanuatu : Benbow ; Niri Mbwelesu ; Marum ; Yasur ; Toutes images Vanuatu


Benbow


Niri Mbwelesu


Marum

Yasur

Les volcans et le monde du volcanisme
:
Voyages volcaniques personnels : Océan Pacifique : Vanuatu

[ Plan du site ] [ Index des volcans du site ] Accueil ]