Rotorua (février 2004)


Photo : Patrick Barois.


Rotorua est bâtie dans une vaste caldeira de 15 km de diamètre, formée il y a 220 000 ans, et dominée par un dôme plus récent, le Mont Ngongotaha - ici présent en arrière-plan. C'est peut-être la seule ville au monde "chaude" au point de voir son parc municipal parsemé de mares de boue bouillonnante, dont la présence se manifeste par des nuages de vapeur d'eau. Elle est d'ailleurs connue sous le nom de la ville du soufre, nom justifié par les relents soufrés qui imprègnent la totalité de la zone urbaine. Cette chaleur naturelle offre cependant à ses habitants l'agrément de bains chauds collectifs et individuels, ou spas, qui sont un véritable délice.


Rotorua est sans doute aussi la seule ville au monde où se promener dans le parc municipal fait prendre le risque d'être blessé ou tué par l'activité souterraine : le 26 janvier  2001, des explosions phréatiques projetèrent pendant 10 à 15 minutes, des blocs, de la boue et des vapeurs à une centaine de mètres de hauteur, heureusement sans faire de victime. La végétation fut détruite et une nouvelle piscine boueuse, de 3 m de diamètre, s’est formée à la suite de cette activité spectaculaire.


Craters of the Moon

Hell's gate

Mare de boue

Orakei Korako

Rotorua

Ruapehu

Tarawera

Taupo

(Parc du ) Tongariro et Ngauruhoe

Waikite

Waimangu

Wai-o-Tapu

Wairakei

Whaka

White Island

Voyages volcaniques personnels : Océan Pacifique : Nouvelle-Zélande

[ Plan du site ] [ Index des volcans du site ] Accueil ]