(Février 2009)

Santa Maria (3772 m)


Un beau cône boisé, mais surtout le point de vue sur l'activité du très actif Santiaguito.


Dans la montée : le Cerro Quemado, un volcan dont les coulées sont arrivées en 1822 aux portes de Quetzaltenango.


La raide pente qui, du belvédère classique du Santa Maria, mène au pied des dômes du Santiaguito.


Le "mirador" classique, sur la ligne de crête du Santa Maria : les 4 dômes du Santiaguito, de gauche à droite : le dôme actif, le Caliente ;
les 3 anciens dômes : "La Mitad" (1939-1942), "El Monje" (1949-1955) et "El Brujo" (1959-1963).


La végétation du Santa Maria est recouverte par les cendres émises lors des explosions du Santiaguito.

Au sommet


Au sommet, les évangélistes locaux.
en arrière-plan, l'Atitlan, l'Agua, le Fuego et l'Acatenango.


Du sommet, la classique ombre portée du volcan au petit matin.

Côté nord, 8 km au-dessus de l'observatoire volcanologique de l'INSIVUMEH



Côté nord, le Santa Maria domine le cône actif du Dantiaguito, le Caliente.
A noter, l'échancrure dans le flanc sud qui correspond au gigantesque glissement du flanc, lors de l'éruption meurtrière de 1902 dont les lahars ont fait au moins 6000 victimes dans les villages situés le long des rios descendant du volcan.


* Fiche par le Global Volcanism Program ; fiche par Volcano World.


L'Agua

Le lac Atitlan et ses volcans

Le Fuego

Le Pacaya

Le Santa Maria

Le Santiaguito

Les volcans et le monde du volcanisme : Voyages volcaniques personnels : Amérique du Sud : Guatemala : Le Santa Maria


[ Plan du site ] [ Index des volcans du site ] Accueil ]