5 au 10 juillet 2008

Face sud


Après un bref paroxysme le 10 mai 2008, une phase éruptive a débuté le 13 mai avec l'ouverture d'une fracture en contrebas du cratère Sud Est, sur la paroi ouest de la Valle del Bove. Une bouche explosive se situe vers 2800 m d'altitude, alternant panaches de cendres et activité strombolienne d'intensité variable. Après un cheminement en tunnels de lave, repérable par des fenêtres ("sky-lights"), l'activité effusive se manifeste par plusieurs coulées se dirigeant vers la Rocca Capra, au-delà du Monte Simone et vers le Monte Centenari.
L'accès au site reste toujours libre : pour voir la bouche explosive, il suffit de prendre le sentier qui du Belvédère se dirige vers le hornito des coulées de 2006 puis de poursuivre une quinzaine de minutes la trace qui traverse des coulées aa et des pentes de cendres.
Les coulées sont par contre très difficiles d'accès et leur approche est déconseillée ; les meilleurs points d'observation sont sur le rebord Est de la valle del Bove le Monte Zoccolaro (foule garantie) mais aussi la pente de cendres sous la Montagnola et reliant le Laghetto à la descente vers les Silvestri ; sur le rebord Ouest, le Monte Fontana (5 km après Fornazzo, route du refuge Citelli, 2km à pied sur une piste de 4x4) offre un magnifique panoramique ; la crête della Concazze (partir dans le virage juste avant le refuge Citelli par un sentier marqué en rouge puis par des piquets, une bonne heure à pied), au-dessus du Monte Simone.

Sous la Montagnola (rebord sud de la Valle del Bove)

6 juillet


La coulée principale (reconnaissable aux gaz bleutés qui la surmontent) contourne le Monte Centenari.

10 juillet


Le vent très violent rabat dans la Valle del Bove les gaz bleutés surmontant les coulées et les panaches bruns de cendres.

Sous le Belvedere, près de la bouche explosive (6 juillet)


Panaches de cendres et gaz issus des coulées au-dessus de la partie Est de la Valle del Bove.


Juste avant le lever du soleil, des trains de panaches servent d'écran aux quelques bombes projetées par la bouche explosive.


Le soleil en se levant transperce les panaches et les coulées de gaz émises par les coulées qui prennent, l'espace de quelques trop brèves minutes, une merveilleuse couleur dorée.

9 au 10 juillet


Avec la tombée du jour, la côte Ouest s'illumine et les coulées deviennent apparentes.



A la tombée du jour : forte activité avec, en arrière-plan, la côte ouest
Les bombes partent parfois très loin, dans tous les sens, un peu trop près de mon poste d'observation...


Heureusement, au bout de quelques heures, l'activité change avec des départs d'explosion plus en profondeur et les bombes retombent en éventail, loin de mon avant-poste : je suis en sécurité et peux me contenter d'admirer le reste de la nuit et au petit matin de parfaites explosions stromboliennes, toutes les 2 à 3 secondes.


Dès que le soleil a émergé, les bombes s'estompent très vite à travers une magnifique et éphémère lumière dorée.

Serracozzo (Monte Simone) 6 au 7 juillet


Vues du col surplombant le Monte Simone (Serracozzo) (rebord Nord de la Valle del Bove)


De haut en bas (sous le Sud-Est) : la bouche explosive, les "skylights" ou fenêtres, les 2 bras principaux des coulées.


Partie haute de la fracture éruptive, sous le Sud-Est.

Monte Fontana (7 au 8 juillet)


La lune était sereine et jouait sur les flots (de lave).


Au premier plan, de gauche à droite, la Rocca Musarra et la Rocca Capra.


Eruptions et observations sur place : d'avril 1983 à août 2011
 
Avril et juillet 1983 ; Juillet1984 ; Avril 1985 ; Juillet 1992 ; Juillet 1994 ; Juillet 1996 ; Mai 1997 ; Juillet 1997 ;
 Juillet 1998 ; Juillet 1999 ; Juillet 2000 ; 2 / 4 Juillet 2001(avant paroxysme) ; 5 juillet 2001 (paroxysme) ;  28 juillet 2001 ;
  31 juillet au 3 août 2001 ;
 Juillet 2002 ; Août 2003 ; Juillet 2004 ; Octobre 2004 ; Juillet 2006 ; 28 octobre/2 novembre 2006 ;
Août 2007 ; Mai 2008 ;
Juillet 2008 ; Juillet 2011 ; Août 2011 : paroxysme du 12 août ; paroxysme du 20 août

Lieux et centres d'intérêt


Face sud
(Cônes 2002, Laghetto, Silvestri)

Face Nord


Voyages volcaniques personnels : Europe : Italie : Etna


[ Plan du site ]
[ Index des volcans de ce site ] Accueil ]