L'éruption de 1928

Au départ des coulées (en juillet 2003)


Le hornito de départ, près de la chapelle San Alfio.

Les coulées de 1928


Front de coulées près du centre d'émission : certainement moins spectaculaire qu'en 1928...


Vers San Alfio.

Mascali 1928

En 1928, Mascali était un bourg d'un peu plus de 8 000 habitants, situé sur la route qui conduisait de Giarre à Piedimonte, dans une zone riche ne orangeraies. Les villageois se préparaient à fêter leur saint patron, saint Léonard Abbé, dont la fête aurait lieu le 6 novembre.
Bien que le volcan ait donné les premiers signes d'une reprise d'activité, personne ne pensait encore à un danger imminent. En effet, tant que l'activité reste confinée aux zones sommitales, aucun des villages de l'Etna ne court de risques.
L'angoisse commença à se manifester dans la nuit du 3 au 4 novembre : à 2h50 de la nuit, dans la zone appelée Pizzo Lineri, près de Monte Frumento (versant nord-oriental), la terre s'ouvrit à 1 650 m. Les fleuves de lave commencèrent à s'écouler dans les bois de Cerrita et dans la pinède de la Cubania. Les villages en dessous, Fornazzo, Milo et Sant'Alfio, étaient directement menacés, tandis que Mascali restait encore hors du parcours probable des coulées de lave.
La nuit du 5, l'angoisse se transforma en terreur : cette fois-ci, Mascali courait un grand danger. A la cote 1 150 m, dans la contrée de Giarita, ,près de Rippe della Naca, une bouche s'ouvrit et 7 fleuves de feu, se précipitant en une cascade spectaculaire, se canalisèrent dans le lit du torrent Pietrafucile.
5 kilomètres plus loin, dans la vallée, la population s'adressait au saint patron, implorant son aide. Le 6, le jour donc de sa fête, la statue de San Leonardo fut dévotement portée en procession en direction de la lave qui léchait désormais les premières maisons du village. Devant le douloureux spectacle de la destruction de leurs propres maisons, la foi en une intervention surnaturelle commença à vaciller.
Quant tout semblait désormais perdu, dans un geste presque de défi et avec l'ultime espoir désespéré de sauver ce qui restait encore, la population abandonna la statue du saint à quelques mètres de la coulée de lave qui avançait inéxorablement. C'est là qu'elle aurait été perdue si la piété de quelques militaires, venus pour aider l'exode des habitants, ne les eut poussés à la porter en lieu sûr.
Le courant de lave ne s'arrêta pas, le miracle ne se produisit pas ; Mascali, en 2 jours, fut submergée sans pitié par les coulées de lave. Seule la petite église du quartier de St Antoine et quelques maisons du quartier alentour furent épargnées par la fureur du volcan. 

70 ans plus tard, on ne parle plus de l'éruption de 1928, même si tous les ans, malgré tout, on continue à fêter Saint Léonard.
Au contraire, à Sant'Alfio, la population continue à se souvenir de cette éruption et de la miraculeuse libération du village : le 3 novembre 1928, une procession religieuse avait eu lieu dans la campagne de Magazzene et la lave s'était arrêtée, délivrant ainsi le village de toute menace.

Santo Scalia, correspondant L.A.V.E. Italie

Représentations picturales de cette éruption


Eglise de San Alfio (cf. ci-dessous, cette fresque à Linguaglossa inspirée par la destruction de Mascali).


Pour avoir une autre idée du traumatisme vécu par les habitants, lisez "L'agonia di un villagio" du grand écrivain sicilien Giovanni Verga, né et mort à Catane (1840 - 1922), récit inspiré par l'éruption de l'Etna en 1886, près de Nicolosi.
Eruptions et observations sur place : d'avril 1983 à août 2011
 
Avril et juillet 1983 ; Juillet1984 ; Avril 1985 ; Juillet 1992 ; Juillet 1994 ; Juillet 1996 ; Mai 1997 ; Juillet 1997 ;
 Juillet 1998 ; Juillet 1999 ; Juillet 2000 ; 2 / 4 Juillet 2001(avant paroxysme) ; 5 juillet 2001 (paroxysme) ;  28 juillet 2001 ;
  31 juillet au 3 août 2001 ;
 Juillet 2002 ; Août 2003 ; Juillet 2004 ; Octobre 2004 ; Juillet 2006 ; 28 octobre/2 novembre 2006 ;
Août 2007 ; Mai 2008 ;
Juillet 2008 ; Juillet 2011 ; Août 2011 : paroxysme du 12 août ; paroxysme du 20 août

Lieux et centres d'intérêt


Face sud
(Cônes 2002, Laghetto, Silvestri)

Face Nord


Coulées de 1928


Voyages volcaniques personnels : Europe : Italie : Etna


[ Plan du site ]
[ Index des volcans de ce site ] Accueil ]