Un sujet idiot

AG00163_.GIF (6984 octets)
Cette comédie a été écrite par la 5e C en 1996
, d’après un texte de Inès Cagnati tiré du livre de lecture expliquée utilisé cette année, et à la suite d'un travail sur les caractéristiques de l'écriture théâtrale.

Il a été joué devant l'ensemble du collège, avec pour "vedette américaine" la brosse à dents rouge de 2 mètres de haut...


PERSONNAGES
Mlle Ponchon, professeur de lettres modernes.
Galla, élève.
Victor, élève.
Les élèves de Mlle Ponchon.

SCENE 1
Une salle de classe.

Mlle Ponchon entre, les élèves se lèvent, elle vérifie que tout le monde est levé et d’un geste de la main incite les spectateurs à se mettre debout. Bonjour, mes petites fleurs.
Les élèves. Bonjour, Mademoiselle Ponchon.
Mlle Ponchon fait un signe et tous s’assoient puis elle cherche ses lunettes dans son sac, les élèves en profitent pour jeter des boulettes de papier sur Victor ; quand elle les met, les élèves se tiennent immobiles, bras croisés. Voilà enfin le moment que vous attendez tous : je vous ai trouvé une splendide narration à faire. Ecoutez bien : " Si vous étiez obligé de partir au désert en emportant un seul objet, lequel choisiriez-vous? Justifier votre choix. "
Galla. Mlle Ponchon, votre sujet est vraiment superbe, mais.. pourrait-on le modifier très légèrement ?
Mlle Ponchon, elle s’approche de Galla et se campe devant elle. Ma petite Galla, c’est moi qui fais le sujet et pas vous, mais je serais curieuse de savoir, puisque vous êtes si forte, quel est votre sujet.
Galla. Serait-il possible de ... ne rien emporter du tout, si je devais partir au désert ?
Mlle Ponchon. Comment osez-vous gâcher un si beau sujet ? Votre idée est complètement idiote !!!
Galla, en aparté, dans le dos de Mlle Ponchon qui retourne à son bureau. Maniaque !
Mlle Ponchon, s’arrête net et se retourne. Pourriez-vous répéter ce que vous venez de dire ?
Galla. Je disais... Heu... je craque...
Mlle Ponchon. Vous craquez ?
Galla. Je ... craque pour votre sujet...
Victor. Moi aussi, Mlle Ponchon, je craque pour votre sujet ; je voulais vous demander si je pouvais prendre un livre.
Mlle Ponchon. Bien sûr, Mr Victor, j’allais justement suggérer d’emporter un livre.
Victor. Pourrais-je prendre un des livres que nous avons étudiés ? Ils sont tellement passionnants que j’aimerais les lire et les relire, si j’allais au désert...
Mlle Ponchon. Excellente idée ! Elle me plaît énormément et je suis sûre que vous aurez une bonne note. Et maintenant, commencez votre narration.

SCENE 2
Une heure plus tard, dans la classe.

Mlle Ponchon. C’est terminé mes petites fleurs ; je ramasse vos belles narrations.
Elle passe dans les rangs et ramasse les feuilles. Attendez dans le calme que le professeur suivant arrive.
Les élèves, se levant, Au revoir Mlle Ponchon.
Elle sort.
Galla, se dirigeant vers Victor ; à ses premiers mots, les autres élèves forment un demi-cercle autour d’eux. Alors, Mr Victor, quel titre avez-vous choisi pour gonfler la prof ?
Victor. D’une, je n’ai pas choisi " Vendredi ou la vie sauvage " pour " gonfler " la prof mais pour avoir une bonne note ; et de deux, j’adore ce livre et j’ai envie de le lire et le relire.
Galla. Ne me dis pas que tu vas le lire 10 000 fois ! A force, tu vas le savoir par coeur ! Moi, je préfère me rappeler de l’histoire et me la raconter, si je l’aime...
Victor. Peut-être, mais un livre, c’est petit, léger, ça tient dans une poche et, en le mettant sur la tête, ça te protège du soleil.
Galla. Peut-être, mais un livre, ça se déchire, ça peut se perdre ou s’envoler et si c’est pour mettre sur la tête, autant prendre un chapeau !
Victor. J’abandonne... mais toi qui es si forte, qu’est-ce que tu as pris ?
Galla. Hé bien moi, elle souleve triomphalement une brosse à dents géante rouge, j’ai pris ma brosse à dents !
Victor. Il fallait y penser ! Elle est super ton idée !
Galla. Question d’hygiène : se laver les dents, c’est avoir une haleine fraîche...
Victor.Une haleine fraîche quand tu meurs de soif ? Se laver les dents sans eau ni dentifrice ?
Avec du sable, sans doute... Moi, si j’avais de l’eau, autant la boire...
Galla. Au moins, je ne pourrais pas la perdre avec sa couleur rouge ... elle soulève de nouveau sa brosse à dents.
Victor. C’est ce que tu crois ! Si tu avais appris ta leçon de géographie, tu saurais que les dunes se déplacent à cause du vent. Dès qu’elle sera sur le sable, tu pourras lui dire adieu !
Galla. Sans doute, mais par rapport à ton livre, je ne me fatiguerai pas à la porter.
Victor. Justement : si elle est légère, elle s’envolera au premier coup de vent !
Galla. Finalement, mon idée de brosse à dents est aussi idiote que ton idée de livre.
Victor. A sujet idiot, réponse idiote !
Galla. A prof idiote, sujet idiot !

FIN


Autres travaux de création des élèves :

LA CIGALE ET LA FOURMI
LA CIMICAIRE ET LA FOVEA
LA CIGARETTE ET LA FOURMILIERE

LA CIBLE ET LA FOULQUE
LA CIBOULETTE ET LA FOURBERIE
= S + 7
ARNOIRE BALTRONC...
Fictionnaire
LE VILAIN QUI VOULAIT DU VIN
LE MARCHAND QUI N'ENTENDAIT RIEN
Fabliaux

Comédie : Un sujet idiot

Plan du site ]
Accueil ]