(e-peinture : Olivier Catté)


Ce conte a été écrit en 2001, à la suite d'un travail sur le monde du conte et ses caractéristiques formelles et narratives, par la 6e F du collège Le Village de Trappes :
Sarah, Jonathan, Sankoumba, Rosario, Cecilia, Manal, Nacima, Olivier, Yann, Jean-Marc, Bangouna, Kahina, Myriame, Majid, Hakim, Abdoulaye, Naro, Coumba, Gerdhuly, Amandine, Sandrine, Issa, Maimouna.

Il serait une fois un jeune garçon qui avait plusieurs frères et soeurs qui le maltraitaient car il leur était supérieur par l'intelligence et la beauté. Ils demeuraient dans une ville sous-marine, au fond de l'océan Pacifique.
    Un jour, sa mère l'envoya chercher des huîtres car elle avait des invités. Alors qu'il était en train d'essayer de les détacher, un dauphin surgit et s'approcha de lui :
- Bonjour ! Pourrais-tu me sauver la vie ? je suis gravement malade et n'ai aucune chance de m'en sortir si tu ne me ramènes une plante magique qui ne pousse que sur terre.
- Peux-tu me dire où se trouve cette plante ? et me la décrire ?
- Elle est unique ; c'est une orchidée noire qui ne pousse que sur le sommet du mont Olympe.
Il s'en alla aussitôt vers la surface, en se demandant comment il allait faire pour trouver le mont Olympe. Arrivé à la surface, il regarda autour de lui et vit au loin une terre vers laquelle il se dirigea. Après avoir longtemps nagé, il aperçut un petit village. Une fois sorti de l'eau, des enfants l'appelèrent et lui demandèrent son nom et d'où il venait. Après leur avoir répondu, il leur demanda s'ils savaient où se trouvait le mont Olympe.
- Nous le savons, mais c'est très loin d'ici ! Pourquoi veux-tu y aller ?
- Je dois sauver un ami et pour cela il me faut une orchidée qui ne pousse que là.
Ils lui indiquèrent où se trouvait le mont Olympe, dans quelle direction et à combien de temps de là.
Quelques jours plus tard, il arrivait au pied de la montagne qu'il commença à escalader ; il lui fallut plusieurs heures longues et difficiles pour se retrouver au sommet affamé et épuisé, les habits déchirés. Il commença ses recherches, faillit se décourager lorsque enfin il découvrit entre deux rochers plusieurs orchidées noires. Il en cueillit une, la mit dans  son sac après s'être reposé puis commença sa descente. Il refit le chemin qui le ramenait à la mer, nagea de nouveau longtemps avant de plonger et de retrouver le dauphin qui l'attendait avec impatience.
- As-tu trouvé l'orchidée noire ?
- Oui, la voilà !
- Pour te remercier, je vais te donner un don : à chaque fois que tu siffleras, il te sortira un diamant de la bouche.
Tout content, il se précipa chez lui. Lorqu'il arriva, ses parents se ruèrent sur lui, le tirèrent par l'oreille et lui demandèrent en hurlant où il était passé et pourquoi il avait mis aussi longtemps, sans rien ramener. Sous le coup de la douleur, il siffla et lui sortit de la bouche plusieurs gros diamants.
- Que voyons-nous là, dirent ses parents tout étonnés, d'où vient cela mon fils ?
Il leur raconta tout ce qui lui était arrivé. A partir de ce moment, ses parents l'obligèrent à siffler de toutes ses forces toutes les cinq minutes. Très rapidement, il eut tellement mal à la gorge qu'il voulut changer de don. Il leur demanda s'il pouvait aller rechercher des huîtres.
    Il fila à toute vitesse là où il avait rencontré le dauphin et le vit à ce même endroit.
- Bonjour ! le don que tu m'as remis m'irrite la gorge et je voudrais en changer. Est-ce possible ?
- Oui, mais à une condition : me rechercher une orchidée noire, car celle que tu m'as ramenée n'a pas agi pour avoir été en contact avec l'eau de mer. Je te donnerai en échange un nouveau don : à chaque fois que tu pleureras de joie, tu verseras des larmes d'or. Voilà pour toi un sifflet magique qui te permettra de m'appeler de la surface de la mer.
  
  Il repartit immédiatement vers le village où il avait rencontré les enfants puis se dirigea vers le mont Olympe qu'il escalada. Il trouva rapidement les orchidées noires, en cueillit une et refit le chemin de retour. Arrivé enfin au bord de l'océan, il prit son sifflet magique et appela le dauphin qui arriva très vite. Ce dernier sortit sa tête de l'eau, attrapa l'orchidée noire lancée par le garçon, l'avala et prononça ces mots :
- Merci ! comme promis, je te donne le don qu'à chaque fois que tu pleureras de joie, il te sortira des yeux des larmes d'or.  
Tout content, il fila chez lui. Lorqu'il arriva, ses parents se ruèrent sur lui, le tirèrent par l'oreille et lui demandèrent en hurlant où il était passé et pourquoi il avait mis aussi longtemps.
En les voyant se tromper aussi complètement sur son compte, il se mit à rire et des larmes d'or sortirent de ses yeux.

Depuis ce jour là, ses parents s'occupent de lui en le faisant rire le plus possible et en le rendant heureux.


Contes

 


On est bien comme on est


Les trois épreuves de la tortue

Le pouvoir de l'orchidée

La petite étoile colorée

L'eau qui faisait pousser les cheveux

Un jouet pas comme les autres

La potion magique de Georges Bouillon

Yvan le ballot

:
Contes

[ Plan du site ] Accueil ]