Harry Potter à l'école des sorciers de J.K. Rowling

Le dernier sortilège de Mme Pomfresh


(Dessin : Pascale Maguerez).


... Pendant quelques instants, Harry ne vit plus que la couleur noire du feu magique puis il se retrouva de l'autre côté, dans l'avant dernière salle.

Juste en face de lui, se trouvait une licorne au visage terrifiant ; de ses yeux rouges coulait du sang et sa corne en était tachée. Surpris, Harry resta figé sur place pendant quelques instants puis la licorne fonça sur lui. Elle devait être ensorcelée car une licorne n'attaque pas ceux qu'elle croise.
Harry évita sa charge en partant à droite mais la corne effleura son bras gauche et il tomba. Il commença à perdre du sang et se dit que le moment de sa mort était peut-être venu. La licorne partit à l'autre bout de la salle ; des barres en fer apparurent au milieu de la salle, enfermant Harry. Harry resta quelques moments allongé, près d'un placard.
Quand il se releva, il remarqua une inscription sur son montant supérieur : .etrop al rirvuo roup erusselb at sariréug ut siup rueluod at saremlac ut te sednamed set tnoritros dracalp uD. Harry réfléchit et repensa au Miroir du Rised, il se rappela qu'il fallait lire à l'envers. Cela faisait : " Du placard sortiront tes demandes et tu calmeras ta douleur puis tu guériras ta blessure pour ouvrir la porte ". Il comprit que pour calmer sa douleur, il lui fallait demander au placard les ingrédients nécessaires à la fabrication d'une potion.
Il dit : " table ", les portes du placard s'ouvrirent et une table se matérialisa ; " chaudron ", un chaudron en sortit tout de suite ; " ingrédients " ; " cuillère " ; " bouts de bois " ; " eau " ; " bandage " ; " briquet ". Harry commença à installer le bois puis alluma un feu. Il installa le chaudron dessus, mit de l'eau dedans et tous les ingrédients qu'il avait demandés. Il les mélangea avec la cuillère, pendant quelques moments ; ensuite, il prit une cuillerée du mélange et le versa sur le bandage qu'il avait sur son bras gauche en le serrant. La douleur disparut et Harry enleva son bandage.
Ne sachant trop comment faire ensuite, il dit : " remèdes pour guérir ma blessure ". Un questionnaire écrit par Mme Pomfresh apparut : " Réponds aux trois questions ; à chaque réponse juste, sortira un ingrédient nécessaire pour guérir ta blessure ; ne sortira l'explication du remède que si tu as répondu tout juste ". Harry commença à lire la première question : " A quoi sert le sang de licorne ? " Il répondit à voix haute : " Le sang de licorne sert à maintenir en vie " et à ce moment, apparut un petit flacon de sang de licorne. " A quoi servent les larmes du phoenix ? - A faire disparaître les blessures ". Un autre flacon apparut. " Quelle plante sert à dépétrifier ? - La mandragore ". Un bébé mandragore apparut et prononça la recette : " mélange le sang de licorne et les larmes de phoenix puis verse ce mélange sur ta blessure ". Harry mélangea les ingrédients et appliqua le tout sur son bras gauche. De la fumée s'en éleva et toute trace de blessure disparut.
Au même moment, les barres en fer s'effacèrent. La licorne s'inclina devant lui et lui tendit alors une clé. Harry s'en empara et alla ouvrir la porte du fond.

    Il se retrouva de l'autre côté, dans la dernière salle. Quelqu'un était déjà là, mais ce n'était pas Rogue. Ce n'était même pas Voldemort. C'était Quirell...


La suite est le chapitre 17 L'homme aux deux visages de L'école des sorciers... de J.K. Rowling
Bonne lecture !
Autres versions de La dernière épreuve :


S'il vous reste du temps, allez voir
les autres travaux de création de mes élèves de Trappes
:

LA CIGALE ET LA FOURMI
LA CIMICAIRE ET LA FOVEA
LA CIGARETTE ET LA FOURMILIERE

LA CIBLE ET LA FOULQUE
LA CIBOULETTE ET LA FOURBERIE
= S + 7
ARNOIRE BALTRONC...
Fictionnaire
LE VILAIN QUI VOULAIT DU VIN
LE MARCHAND QUI N'ENTENDAIT RIEN
Fabliaux

Autre site proposant aussi des textes d'imagination autour de Harry Potter : Le monde de Harry Potter.
[ Plan du site ] [ Accueil ]